CHARGEMENT FERMER

ENCYCLOPÉDIE POLAIRE

OCÉAN ET VIE MARINE

Genèse de l’océan Arctique

Un puzzle de plaques en balade…

La croûte qui recouvre la Terre est fragmentée en une quinzaine de plaques, épaisses et rigides, en perpétuel mouvement. Lentement, elles s’écartent à partir de longues fissures qui s’ouvrent le plus souvent au fond des océans (dorsales), plongent les unes sous les autres ou encore glissent bord contre bord ; un ballet géologique que ponctuent séismes et éruptions volcaniques.

L’océan Arctique : un océan qui s’ouvre, sous la glace

La carte des fonds océaniques montre que la dorsale atlantique, d’où se séparent les plaques américaine et eurasienne, se poursuit jusque dans l’océan Arctique. Mais ici, sous les glaces, les études géologiques et géophysiques qui permettent de découvrir l’histoire de la croûte terrestre sont rares, car difficiles à entreprendre.

Une histoire encore incomplète

Il y a 500 millions d’années, un immense océan baignait tout le nord de la Terre, tandis que Spitzberg et Groenland se trouvaient sous l’équateur. 150 à 200 millions d’années plus tard, ils franchissent les tropiques et le Spitzberg se rapproche du cercle polaire, il y a 100 millions d’années. Ainsi, les pièces du puzzle arctique se mettent progressivement en place…

La naissance de l’océan Arctique

Il y a 50 millions d’années, l’océan Atlantique poursuit son ouverture vers le Nord, faisant glisser le Spitzberg le long du Groenland. Ainsi, le bassin arctique se déchire, signant l’acte de naissance de l’océan Glacial. 20 millions d’années plus tard, les terres occupent pratiquement leurs positions actuelles ; mais aujourd’hui encore, l’ouverture se poursuit, éloignant très lentement Amérique et Europe du Nord.